Apple

1977

Création d’Apple et Apple II

16 avril 1977, date de la première sortie publique de l’Apple II. Une petite société basée dans un garage de Californie présente sa machine qui possède un clavier intégré et arbore une jolie pomme multicolore sur sa façade de plastique gris clair. Le premier ‘micro-ordinateur personnel’ est né.
L’Apple II n’est évidemment pas compatible avec les autres ordinateurs disponibles dans le commerce, mais qu’importe, les standards n’existent pas encore. En revanche, Steve Jobs commet une impardonnable faute de goût lors de sa première sortie dans un salon spécialisé en arborant un costume et un noeud papillon.

1984

Sortie du Mac

22 janvier 1984 ‘(…) Pourquoi 1984 ne sera pas 1984.’ Voici la phrase-choc qui conclut le film publicitaire du lancement du Macintosh, déjà rebelle et cultivé. un ordinateur monobloc qui ouvre véritablement la voie au PC (personal computer). Et dit ‘Hello’ à la foule médusée.
Avec Macinotsh, Apple caresse le rêve de voir l’ordinateur faire son entrée dans tous les foyers. Malheureusement, si la vision est bonne, le sens des réalités commerciales manque. A 30,000 francs pour un écran monochrome, le Mac coûte beaucoup trop cher.

1985

Steve Jobs se fait virer

16 septembre 1985 Steve Jobs n’a pas trente ans, mais il convint John Sculley, PDG de Pepsi Cola, de venir prendre les commandes d’Apple. D’après la légende, Jobs aurait emporté la décision en demandant à Sculley: ‘Voulez-vous passer le reste de votre vie à vendre de l’eau sucrée ou avoir une chance à changer le monde?’
Et Sculley de virer Jobs. Lors du conseil d’administration d’Apple qui força Jobs à la démission, le caractère ‘bouillant’ du co-fondateur plaida largement en sa défaveur. Le grand perdant de cette bataille pour le pouvoir fut Apple. La firme perdit l’homme et sa vision.

1997

Steve Jobs revient en pleine tempête

Le 4 février 1997 : Apple ne sait plus comment faire pour émerger dans un marché de l’informatique largement dominé par Windows et les PC. En désespoir de cause, on rappelle Steve, qui s’empresse de revenir avec des idées fortes: stopper la dispersion de la gamme, réinventestir les valeurs d’innovation et d’origninalité.
L’adhésion des cadres n’est pas immédiate et Steve Jobs gardera longtemps un ‘i’, comme intérim, devant son titre de PDG. L’image brouillonne d’Apple en fait la cible de plaisanteries, comme celle de Michael Dell, fondateur de la société du même nom: ‘Si je dirigeais Apple, je rendrais leur argent aux actionnaires’.

1998

Sortie de l’iMac

La sortie le 6 mai 1998 de l’iMac provoque une onde de choc comme Apple n’en avait plus créé depuis dix ans. La machine est colorée, plutôt puissante, et revient à l’esprit du tout-en-un compact. C’est la fin du syndrome ‘beige’ (ces ordinateurs tristes et efficaces) et le signal de la renaissance d’Apple
L’iMac divise, les spécialiste ont peur du manque d’évolutivité, de la disparition du lecteur de disquettes (bien vu) et surtout, de ce côté sympa qui tranche trop dans un monde où l’ordinateur reste un outil d’entreprise et non le hub d’anti-productivité et de fun qu’il deviendra.

2001

Sortie de l’iPod

Le 23 octobre 2001, Steve Jobs conclut une intervention d’un ‘One last thing…’. Et sort de sa poche un petit bloc blanc nacré baptisé iPod. Et chacun se demande pourquoi se lance dans les lecteurs MP3, un secteur qui a du mal à percer. Six ans après, iPod est devenu le Walkman des années 00.
L’iPod n’a pas été inventé par Apple, mais par un certain Tony Fadell, qui avait d’ailleurs presenté le concept à Thomson, sans succès… Apple a inventé ce qui va autour de l’iPod : un ensemble de contraintes (iPod = iTunes et rien d’autres) et de verrous logiciels (DRM).

2003

La guerre des contenus à travers l’iTunes Store

Le 28 avril 2003 Apple ouvre iTunes Store, le magasin en ligne. Alors que les majors du disque s’accrochent à leurs biens, Apple montre qu’il y a une alternative légale et payante au P2P. Plus de quatre millards de chansons on été vendues depuis.
Apple a enfermé le client iTunes dans une cage dorée : la majorité des fichiers acquis ne sont pas lisibles sur des appareils d’autres marques. Un scandale dont Apple se lave les mains, expliquant publiquement que ce sont les majors de la musique qui l’ont exigé. Ce qui est fort possible, mais arrange bien ses affaires.

Steve Jobs apprend qu’il est atteint d’une forme rare de cancer pancréatique. Il passe les années suivantes à lutter contre la maladie, subissant plusieurs hospitalisations et arrêts de travail, apparaissant de plus en plus amaigri au fur et à mesure que sa santé décline.

2005

Changement des technologies (OSX et Intel)

Le 6 juin 2005 Apple adopte les puces Intel. Sous ses aires frondeurs, la marque restait une société conservatrice. L’OS9 et les processeurs (Power PC d’IBM) avaient régné plus de quinze ans. Les passages à OSX, à partir de 1999, et aux puces Intel lui ont permis de dépasser la concurrence.
Si, avec son univers à la traîne, Apple a longtemps été la risée des technophiles, les fans ont accueilli les processeurs Intel comme un crime de lèse-magesté. Quelques années auparavant, la célèbre marque était moquée dans les pubs Apple. Steve Jobs a appuyé sur ‘reset’.

2007

Sortie de l’iPhone

Le 9 janvier 2007. En 2100, les gens qui visionneront l’annonce du lancement de l’iPhone par Steve Jobs à la MacWorld 2007 auront du mal à comprendre ce qui s’est passé. Comment l’apparition d’un téléphone a pu déclencher une telle hystérie?
Apple nous refait le coup du couple iPod/ iTunes. Cette fois, l’acheteur de l’iPhone est pieds et poings liés à un opérateur ! Ce système a engendré une grogne sans précédent chez les clients, les fans et les concurrents. Depuis, plus d’un quart des iPhones vendus dans le monde sont débloqués par les utilisateurs.

2010

Sortie de l’iPad

Le 28 janvier 2010, Steve Jobs, pendant sa très attendue Keynote, dévoile enfin l’iPad. Tablette tactile de 10″ qui ressemle à un iPod Touch géant. L’engin est beau, léger et tourne à merveille!
Peut être comme l’iPod, l’iPad révolutionnera internet et sa consommation. Même si Apple a su créer les meilleurs produits, les gens se plaignent toujours: pas de technologie Flash, pas de camera, pas de multitâches, une bordure énorme, son nom, adaptateurs, adaptateurs, adaptateurs, pas de sortie HDMI et Vidéo HD etc…

2011

La mort de Steve

Le 5 octobre 2011, Steve Jobs meurt à son domicile de Palo Alto, à l’âge de cinquante-six ans. Sa mort soulève une importante vague d’émotion à travers le monde.