Laurene Powell Jobs investit dans les médias

Laurene Powell Jobs investit dans les médias

Laurene Powell Jobs a pris une participation majoritaire au capital de The Atlantic, magazine américain d’informations qui rapporterait aujourd’hui 10 millions de dollars annuels.
L’accord se tramait depuis janvier. Laurene Powell Jobs, veuve du cofondateur d’Apple, Steve Jobs, a pris une participation majoritaire au capital de The Atlantic, magazine américain d’informations créé il y a 160 ans. Ni le montant de la transaction ni le niveau de la participation n’ont été communiqués.

La femme la plus riche du secteur technologique – sa fortune est estimée à 19,4 milliards de dollars – va pour l’instant maintenir en place le président d’Atlantic Media, David Bradley, qui évoque pourtant son souhait de quitter le groupe depuis deux ans.

Déficitaire il y a dix ans, The Atlantic, diffusé à 500.000 exemplaires chaque mois, a récemment renoué avec la croissance et rapporterait aujourd’hui 10 millions de dollars annuels. Laurene Powell Jobs s’est montrée intéressée en janvier dernier, estimant important de «s’assurer que The Atlantic continue de remplir sa mission critique à ce moment critique». L’accord s’est conclu par le biais de sa fondation philanthropique, Emerson Collective, qui se consacre à de nombreux projets liés à l’environnement, l’éducation ou les droits des minorités. L’organisme a déjà investi dans Axios, société de presse lancée par le fondateur de Politico, et dans des médias en ligne comme MotherJones ou ProPublica. D’autres milliardaires de la tech ont investi ces dernières années dans les médias. Jeff Bezos, PDG d’Amazon, a racheté et relancé le Washington Post.Pierre Omidyar, le fondateur d’eBay, a investi dans le média en ligne The Intercept.

Src : Le Figaro